Les villages

Immouzer Tichka

Le Village d'IMMOUZER TICHKA, commune de Zerkten, est accroché au versant d'une montagne du Haut-Atlas, à proximité du col de Tizi n'Tichka (2260m), à 1300 m d'altitude. Caché au regard des passants, la route principale Marrakeck-Ourzazate se situe en amont à 1800m, il s'étend, par terrasses, sur environ 2 ha. On y accède par une piste étroite et longue de 1,9 km.

Le village

Il compte plus ou loins 75 maisons qui s'étalent en longueur, la plupart groupées, quelques-unes isolées. La majorité des constructions sont sur un seul versant; sur le versant oppposé, les habitants ont aplani le terrain pour y jouer au football. C'est aussi sur ce versant que le gîte rural a été construit.

Les chemins sont étroits, de terre et de rocaille. La voie principale est de +/- 2 m de large. Il n'y a pa de place pupblique, donc pas de lieu central permattant un rassemblement.

Un ruisseau serpente en contrabas du village, entre les 2 versants. Il est alimenté par 3 sources qui le bordent et 3 autres situées en haut de la montagne. Des canalisations en béton permettent l'irrigatioin des jardins en terrasse.

Les maisons sont construites en pierre sèche et couvertes de terre argileuse sur torchis. Les plus récentes sont en blocs de ciment. Elles sont souent constituées d'un rez de chaussée comprenant un séjour, une ou plusieurs chambres et une étable.Certaines ont un étage, voire 2.

Les murs intérieurs sont quelques fois plafonnés ("la belle pièce"); les plafonds sont faits de roseaux placés sur des poutres en bois de peuplier. L'intérieur est sommaire, pas ou peu de meuble. La literie est constituée de tapis recouvrant le sol et de couvertures. La cuisine se fait sur réchaud au gaz de bonbonne.

La population

Le village compte 500 habitants, 20 familles; 8 à 9 naissances par an, 4 à 5 enfants par femme.

Les hommes se marient vers 24 ans, les femmes 18 à 20 ans. Soit avec quelqu'un du village soit d'un village voisin rencontré lors de fêtes de village.

Le préscolaire est fréquenté par 27 enfants (tous les enfants du village). Pour le primaire les autorités officielles ont constaté que le niveau n'était pas très élevé et les 2 dernières années vont être transférées dans la ville voisine dans laquelle il y a un internat.

Après le primaire en général les filles restent chez elles, quelques garçons vont au collège, les autres se forment dans l'électricité ou la maçonnerie.

Durant l'année scolaire 2013-2014, Adnan et Fatima ont entamé des études supérieures à Marrakech, c'était une première ! Malheureusement Fatima s'est mariée et a abandonné . Adnan après une première année ratée, a persévéré et aux dernières nouvelles (début 2016)  il serait en 2ième année.(de droit)

L'économie

Chaque famille possède un potager (carottes, pommes de terre...) et cultive le blé pour son usage personnel (parfois il faut aussi en acheter) et la luzerne pour les animaux. Pour l'extérieur c'est la production de pommes qui est la plus rentable. Les habitants du village produisent et vendent aussi des pêches, des abricots, des coings, des prunes, des noix, des amandes et des petits pois.

Quelques personnes travaillent dans la restauration et une vingtaine dans des magasins, échoppes d'artisanat local et de minéraux le long de l'axe routier dans les escarpements montagneux. D'autres travaillent à Marrakech.

Un gîte rural pour les touristes a été construit et est depuis 2014 reconnu officiellement (voir "le gîte rural" dans les projets)

Le village produit aussi des Imans et son école coranique est très réputée. Tout cela dans le cadre d'un islam « ouvert ».

L'association du village

Les villageois ont créé une association locale pour assurer eux-mêmes la vie de la communauté.

Elle est gérée par un comité de 8 personnes qui se réunissent une ou deux fois par mois. Il y a une ou 2 assemblées générales par an. Les femmes sont membres de l'association et ont le droit de vote

 

 

Ecole maternelle à Immouzer

Depuis plusieurs années, Mabel soutient l'association du village dans sa volonté de maintenir une classe maternelle.

L'état marocain ne subsidie pas l'enseignement pré-scolaire.

Le gîte rural à Immouzer

Immouzer Tichka propose un gîte rural, reconnu officiellement.
 

Alphabétisation des femmes

L'institutrice du pré-scolaire, Fadela,  donne des cours d'alphabétisation aux femmes d'Immouzer qui le désirent !

Projet suspendu: le Ministères des Religions (!) prend en charge l'alphabétisation des femmes ... affaire à suivre !

 

Image
Image
Immouzer 01
Copyrights © 2014 - Mabel du Désert